A l’aube de l’automobile, on achetait son châssis chez un constructeur et on le faisait habiller chez un carrossier, entreprise spécialisée en la matière. A l’époque, le prêt-à-porter n’existait pas, l’automobile de grande série non plus. Rouler motorisé, qui plus est sur quatre roues, était un luxe réservé aux plus privilégiés, qui rivalisaient d’extravagance dans leurs demandes. Rolls-Royce, au sommet de la hiérarchie automobile depuis cette époque, entend renouer avec cette tradition des modèles uniques. La Boat Tail en est l’exemple parfait, la rumeur veut que ce soit la voiture la plus chère au monde, avec un tarif de 20 millions de livres sterling hors-taxes.

« C’est du luxe authentique, dans sa forme la plus aboutie », se réjouit Torsten Müller-Ötvös, PDG de Rolls-Royce, à propos de la nouvelle Rolls-Royce Boat Tail. Acquise pour 20 millions de livres (23 242 800 euros) par un mystérieux millionnaire américain, cette auto détrône ainsi La Voiture Noire (environ 17 millions d’euros) en tant que voiture vendue neuve la plus chère de l’histoire.

Conçue sur mesure, la Rolls-Royce Boat Tail dévoile, comme son nom l’indique, des airs de bateau de très grand luxe, à la poupe notamment.. Equipée d’un réfrigérateur, d’un parasol géant, d’un ensemble de vaisselle de Christofle de Paris et d’un double seau à champagne, cette Rolls de 19 pieds de long (5,79m) est idéale pour un pique-nique improvisé en bord de route. Peinte à la main main en bleu Azur, l’anglaise de tous les superlatifs embarque sous le capot un moteur V-12 de 7.0.

Article disponible ici